• Selon Augustin de Romanet, le secteur aérien meurt « à petit feu »

    Il y a 22 jours - Par L'Echo Touristique

    « Aujourd'hui nous avons un trafic international qui représente 12% de ce qui se passe habituellement. Nous sommes en train de mourir à petit feu, tout le secteur aérien est en train de mourir à petit feu », s'est alarmé le patron des aéroports parisiens, Charles-de-Gaulle et Orly. « Il y a urgence absolue à autoriser les aéroports à réaliser des tests au départ », a-t-il poursuivi. Une demande formulée également par les professionnels du tourisme en Grande-Bretagne, qui y voient la seule perspective de reprise d'activité.
    Des tests « réservés aux passagers symptomatiques »
    Pour le...
    Lire la suite ...