• L'édito de Dominique Gobert: EasyJet, Ryanair, Norwegian, la grande panade

    Il y a 13 jours - Par L'Echo Touristique

    Non pas que le modèle soit mauvais. Seulement, il est construit sur la faiblesse des autres compagnies, plus lourdes mais pas nécessairement préparées à la concurrence impitoyable porté, depuis 20 ans, par le modèle low cost.
    Il me semble que cette crise aura, enfin, joué le rôle de révélateur.
    Ryanair, par exemple, vient de subir des pertes incroyables. Passer d'un bénéfice de plus d'un milliard d'euros à une perte de quelque 197 millions, voilà un résultat que les meilleurs analystes n'auraient jamais pu prévoir. On remarquera au passage la position, toujours élégante, de son patron...
    Lire la suite ...