• Prise en charge des coûts fixes: le plancher d'un million d'euros est « discriminatoire »

    Il y a 12 jours - Par L'Echo Touristique

    Depuis mars 2020, l'activité touristique en France est au ralenti. Alors que la France est entrée dans une phase de troisième confinement, les entreprises du secteur voient leurs perspectives de reprise s'éloigner, notamment s'agissant des voyages à l'étranger. « 2 ans et demi à 4 ans, c'est la durée estimée pour retrouver les niveaux d'activités de 2019 », estiment l'Unostra* et les Entreprises du Voyage dans un communiqué conjoint.
    Un décret qui privilégie « les grosses structures »
    Si l'Unostra et les EdV saluent le soutien économique apporté par le gouvernement, ils sont critiques à...
    Lire la suite ...